L’ARGENTINE – 1ère étape de Tucuman à Humahuaca

Publié le Mis à jour le

L’Argentine est un vaste pays qui mérite bien plusieurs articles.

1- Visite en photos

Cette première escapade nous emmène dans le Nord du pays, de TUCAMAN à SALTA,   et bien que l’on soit dans le Nord, il y fait très chaud… normal nous sommes dans l’hémisphère sud !!  Et mine de rien on va monter jusqu’à 3000 mètres d’altitude !! Je vous donnerai donc quelques conseils en fin d’article pour affronter ces conditions, mais commençons par un petit voyage en image.

 

C’est à TUCUMAN que fût signé le traité d’indépendance de l’Argentine en 1816 face aux espagnols. La ville a conservé les traces de son passé colonial

L’église San Francisco, monument historique.
L’église San Francisco, monument historique.

 Nous prenons ensuite la route vers Cafayate via la Ruta 307 puis la Ruta 40.  La route s’élève d’abord dans un somptueux tunnel végétal entre fougères géantes et cèdres altiers jusqu’à un petit marché artisanal.

 

La végétation tropicale cède alors  sa place à un décor beaucoup plus minéral, parsemé de cardons géants.

 

Nous croisons quelques villages et ranchos aux murs enduits de terre crue, les conditions de vie sont extrêmement rudes par ici !!

 

Nous arrivons aux ruines de Quilmes, à 1900 m d’altitude. Construit par les indiens Quilmes au IXème siècle, cette vallée connue son apogée au moment de la conquête Inca. Jusqu’à 3000 personnes vécurent ici. Il ne reste aujourd’hui que 15% du site d’origine. Les ruines du site actuel présentent un aspect étrange, habité par la végétation et de superbes cactus candélabres.

Les autochtones gardent le site

 

Notre route nous conduit enfin à CAFAYATE pour la nuit, ville réputée pour sa production de vins savoureux.

La Grand-Place du Village est un magnifique endroit de quiétude, idéal pour se reposer à l’ombre des palmiers, araucarias, pins et magnifiques magnolias. La petite Cathédrale Nuestra Senora del Rosario n’est pas dénuée de charme avec ses tons ocre.

 

Cette deuxième journée nous conduit à Salta, via la magnifique vallée longeant le RIO de Las Conchas (Quebrada du Rio de Las Conchas). De plus en plus au Nord, de plus en plus chaud, mais quel magnifique spectacle !!

Ici les éléments naturels ont façonné des formes étranges, dans des couleurs spectaculaires de rouge, marron, vert, et gris 

La végétation le long de la rivière tranche avec l’aspect désertique des montagnes

Un véritable décor de western qui rappelle parfois la Vallée de la Mort dans l’ouest américain et dont l’aridité laisse pousser une végétation très spécifique.

 

Après cette magnifique route, nous arrivons à Salta, ville très prospère au XVIIIe et XIXe siècle de part sa position idéale sur la route commerciale entre le Pérou et la Bolivie. Témoins de cette prospérité, les magnifiques monuments, musées, églises et une activité culturelle encore très riche.

 

 Notre dernier jour dans la région du  « Noroeste » de l’Argentine sera consacré à la visite de la Quebrada de Humahuaca, vaste entaille creusée dans la montagne par le fleuve Grande de Jujuy. Toujours plus haut (3000m) et toujours plus chaud. Et là encore plein les yeux de paysages grandioses et colorés.

Un premier arrêt dans le petit village de PURMAMARCA et la colline aux 7 couleurs.

Colline au 7 couleurs - PULMAMARCA

Colline au 7 couleurs - PULMAMARCA

Colline au 7 couleurs - PULMAMARCA

Colline au 7 couleurs - PULMAMARCA

La route continue de s’élever, arrêt sur le magnifique site de la Palette du Peintre

La Palette du Peintre

le paysage continue de défiler, toujours aussi impressionnant

Quebrada de HUMAHUACA

Quebrada de HUMAHUACA

Quebrada de HUMAHUACA

Et nous arrivons au petit village de HUMAHUACA, perché à 3000 m, village andin le plus célèbre d’Argentine. Pittoresque avec ses rues pavées, ses maisons colorées, les chapeaux et ponchos multicolores… Mais le temps, brutalement menaçant, nous oblige à écourter la visite et repartir vers Salta.

HUMAHUACA
HUMAHUACA

Et puisqu’un voyage est toujours pimenté par des imprévus ou des anecdotes, laissons de côté les photos le temps de vous raconter une petite mésaventure :

De retour à Salta, nous devions prendre l’avion le soir même pour Buenos Aires…mais voilà le ciel qui menaçait depuis un certain temps nous est tombé sur la tête !! Une fois les bagages enregistrés, l’apocalypse s’est déchaîné : la nuit en plein jour, la grêle, des tornades, des éclairs… un orage tropical dans toute sa splendeur effrayante.
Affolement général, des annonces incompréhensibles dans l’aéroport, et personne, ni même le personnel de l’aéroport ne peut nous renseigner en anglais… pratique quand on ne parle pas un mot d’espagnol !!
Nous comprenons enfin que tous les vols sont annulés pour le soir et la nuit. Avec philosophie nous nous apprêtons à dormir dans l’aéroport… mais non interdiction formelle !! OK on fait quoi ? Vous vous débrouillez !! Seulement voilà
dehors c’est juste l’apocalypse météo, aucun hôtel, ni aucune habitation dans la zone aéroportuaire perdue au milieu de nulle part !!

Après moultes négociations, nous arrivons à décrocher un rapatriement en centre ville et une nuit dans un hôtel assez miteux, mais sans nos bagages qui sont déjà enregistrés !!

Retour le lendemain matin à l’aéroport dans un état de fraîcheur très limite, au milieu d’autres voyageurs aussi hagards que nous… la nuit a été courte et longue à la fois !!

Embarquement immédiat et récupération, enfin, de nos bagages à Buenos Aires… un peu humides quand même, les valises ont dû essuyer les éclaboussures de l’orage !! Et là nous voyons sur le tarmac un avion, et pas un petit avion, criblé d’impacts, la lunette du cockpit complètement explosée… il a été pris dans l’orage hier soir et a pu atterrir en catastrophe…
Finalement je crois que j’ai préféré ma nuit dans un hôtel miteux sans mes bagages !!

Ce genre d’imprévus fait aussi parti des voyages, d’où le diction « les voyages forment la jeunesse »    !!

  

2 – Mes conseils pratiques :

  • Equipement vestimentaire:
    Il fait très très chaud dans cette partie de l’argentine, et le soleil est brûlant. N’hésitez pas à porter des vêtements légers et amples qui couvrent les membres sans coller à la peau. Vous serez ainsi protégés des brûlures du soleil et des piqûres d’insectes.
    Chapeau ou casquette obligatoire.
    Un vêtement de pluie car les orages sont soudains et violents.
  • Précautions:
    Lunettes de soleil  avec un indice de protection élevé, la réverbération est forte.
    Crème solaire avec indice de protection très élevé, minimum 25.
    Brumisateur et réserve de bouteilles d’eau minérale sont indispensables, les routes sont longues et assez désertiques, et l’eau du robinet est fortement déconseillée !!
    Attention au mal d’altitude surtout si vous prévoyez des trekkings, parlez-en à votre médecin avant de partir.
  • Photo :
    Le matériel photo n’aime pas trop la chaleur, donc protégez le au mieux des rayons directs du soleil, essayez de le maintenir le plus possible à l’ombre et dans des endroits frais.
    l’idéal est de pouvoir le mettre dans un sac isotherme (sans pain de glace pour éviter l’humidité et la condensation).
    Le matériel est également soumis à la poussière et au sable, obligez-vous chaque soir à le nettoyer avec une poire aspirante et un petit pinceau doux.
    Un filtre UV protègera aussi vos objectifs.
    Et compte-tenu des magnifiques paysages traversés, je vous conseille un filtre polarisant qui permettra de « saturer » les couleurs.
Publicités

5 réflexions au sujet de « L’ARGENTINE – 1ère étape de Tucuman à Humahuaca »

    Gwen a dit:
    21 août 2015 à 8:11

    Les photos de Salta et Pumamarca me rappellent plein de souvenirs. Nous y sommes passés également lors de notre deuxième voyage.

    À savoir : après des recherches intensives, les meilleurs empenadas d’Argentine se dégustent à Salta.

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      22 août 2015 à 8:58

      effectivement nous en avons dégusté d’excellents à Salta, mais j’ai souvenir aussi d’en avoir mangé de très bons en Patagonie !! à moins que ma mémoire me joue des tours !!

      J'aime

    Chantal Sollerot a dit:
    23 août 2015 à 8:30

    Coup de coeur pour cette région Nord de l’Argentine que j’ai préférée au sud… Bel article qui résume parfaitement ce que nous avons vécu là bas !!

    Aimé par 1 personne

    KurO' a dit:
    3 octobre 2015 à 7:23

    Très bel article, des photos à couper le souffle (le paysage s’y prête à fond !). Anecdote très plaisante en fin d’article et surtout bon à savoir pour ceux qui comptent t’imiter pour un voyage photographique du tonnerre (haha sympa le jeu de mot).

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      5 octobre 2015 à 6:47

      merci pour ce commentaire éclair..é (pour rester dans les jeux de mots !)

      J'aime

Laissez moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s