Argentine 3, USHUAIA Terre De Feu

Image Publié le Mis à jour le

Pour le premier article de l’année 2016, restons en Argentine.

Après la région du Nord et les glaciers de Patagonie, je vous emmène aujourd’hui à…Ushuaia / Terre de Feu !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ushuaia / Terre de Feu… nom mythique, destination improbable, il est des lieux dont le seul nom suffit à enflammer l’imagination.

 

Et bien là, ça y est j’y suis, juste pour 1 jour/1 nuit, 1 petit jour, c’est tellement court !

 

Saviez-vous qu’avant de devenir cette destination mythique, Ushuaia était une colonie pénitencière de 1902 à 1947 ? Une petite visite au  Museo Presidio nous permet de découvrir ce passé  austère.

Ushuaia, la ville la plus australe du monde, est aujourd’hui une ville industrielle et touristique, le port de départ pour le mythique Cap Horn, excursion que je n’aurai malheureusement pas le temps de faire; qu’importe il y a déjà suffisamment pour s’en mettre plein les yeux !!

Ushuaia est la ville la plus importante du territoire de Terre de Feu. C’est Magellan qui lui donnera ce nom magnifique de Tierra Del Fuego en 1520, en référence, dit-on, aux feux allumés sur les côtes et dans leurs canoës par les populations indigènes. L’Archipel de Terre de Feu s’étend sur 68000km², répartie entre Chili et Argentine, séparée du continent par le détroit de Magellan, et s’achevant au sud par le Cap Horn. C’est une terre extrême, dont le climat est célèbre pour faire défiler les 4 saisons en une journée…et je vous jure que c’est vrai, je l’ai expérimenté : grand soleil, tempête de grêle, tempête de neige, le tout sur fond de prairies fleuries et d’arbres bourgeonnants !!

C’est vraiment une expérience de bout du monde que je vous invite à partager en quelques images.

Une petit carte pour vous situer

Afficher l'image d'origine

Et pour commencer , embarquement pour le canal de Beagle, passage naturel reliant l’océan atlantique et pacifique. On est seulement à 150 km du cap Horn !! Quittons donc le port de Ushuaia ..

du bateau, la vue sur Ushuaia et ses maisons pimpantes, dominée par la chaîne de montagnes enneigées rappelle un peu les paysages nordiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il fait très froid, les bourrasques de vent sont piquantes, équipements chauds obligatoires, et défense de rire !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

De l’autre côté du canal de Beagle, là bas, les sommets enneigés, c’est la cordillère des Andes… nous sommes au Chili. En effet le canal de Beagle est aussi une frontière naturelle entre l’Argentine et le Chili.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Inutile de vous dire que les paysages ici sont sauvages, aucun arbre sur les petits îlots balayés par le vent, juste une steppe adaptée aux conditions extrêmes. Désert ? pas tant que ça; nous contournons l’île aux oiseaux, peuplée d’une colonie impressionnante de cormorans impériaux, remarquables par leurs dos tout noir et leur partie ventrale toute blanche

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plus près…

PB301104 - argentine.jpg

Puis nous arrivons sur l’ILE DES LOBOS et ses centaines de loups de mer à la crinière rousse et aux cris caractéristiques

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous continuons cette navigation au milieu des îlots et des écueils qui parsèment le canal…on comprend vite pourquoi la navigation y est dangereuse et pourquoi il y a eu temps de naufrages..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps devient de plus en plus menaçant, et c’est une tempête de grêle qui nous accueille lorsque nous arrivons enfin au phare des Eclaireurs. Ce petit phare de 11 m de haut, a été construit en 1930 par des français, à l’entrée du canal, pour prévenir les navigateurs du danger. Cet endroit fût en effet le lieu de bien des aventures et des naufrages comme celui du célèbre Monte Cervantes. Restée seule à l’extérieur, sur le pont je me suis offert mon petit moment de frayeur pour immortaliser le phare dans la tempête

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après cette navigation sur le canal de Beagle, une petite excursion dans le Parc National de la terre de Feu, le long de la magnifique baie de LAPATAIA.

L’endroit est fascinant, sauvage, énigmatique, un mélange de couleurs et d’atmosphère étrange, on se prendrait bientôt pour des explorateurs échoués au milieu de nul part.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le parc s’étend le long de la frontière chilienne sur 63 000 hectares, en une succession de lacs, de torrents et de marécages. Ce site quasi désertique ne l’est pas pour tout le monde ! On peut y croiser castors, rats musqués, condors, perroquets australs, nous aurons la chance de rencontrer des oies de Magellan

Pas de doute nous sommes au bout du monde. Le panneau indiquant la fin de la RN3 qui traverse toute l’Amérique du sud est là pour nous le rappeler…Buenos Aire est quand même à 3079km.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même la petite poste est là pour nous dire que nous sommes au bout du monde…touristique certes, mais pittoresque !

La météo nous gratifie d’une tempête de neige brutale, histoire de rendre l’atmosphère encore plus irréelle. Et qui malheureusement m’empêchera de prendre des photos !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi se termine cette incursion très courte à Ushuaia, à 13.000 km de Paris tout de même ! Il faudra que j’y revienne…je suis restée sur ma faim, vous aussi n’est-ce pas ?
Tout ça à cause de cette fameuse tempête qui a décalé tout notre voyage…rappelez vous cette fameuse tempête dans le Nord de l’Argentine qui a cloué notre avion au sol ! Encore une histoire de météo quoi !

PB301148 - argentine.jpg

Pour les conseils ce sont les mêmes que ceux donnés pour la visite des glaciers Patagons, à revoir ici

Pour les coups de cœur, 2 jours c’est un peu court pour une sélection. Néanmoins, si vous avez envie d’un superbe hôtel les pieds dans l’eau, avec des chambres supers confortables pourvues de larges baies vitrées pour des vues exceptionnelles, des espaces de relaxations, sauna, hammam, (toujours bien agréable après des journées au froid) j’en passe et des meilleures, je vous conseille l’hôtel LOS YAMANAS

 

Publicités

12 réflexions au sujet de « Argentine 3, USHUAIA Terre De Feu »

    Thierry a dit:
    15 janvier 2016 à 6:11

    Super Grande ! Cela fait toujours super plaisir de se remémorer ces superbes souvenirs. Merci Coach. ☺

    Aimé par 1 personne

    Gwen D a dit:
    15 janvier 2016 à 6:27

    Coup de cœur pour la photo du port!

    Aimé par 1 personne

    Catherine Veronese a dit:
    18 janvier 2016 à 8:06

    Le Phare dans la tempête….magnifique ! ça ravive mon rêve de passer une nuit en haut 🙂

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      18 janvier 2016 à 8:45

      Les rêves sont faits pour être réalisés…ça va venir par contre celui ci est un peu petit…😉

      J'aime

    TAILLARDAT a dit:
    18 janvier 2016 à 9:50

    Encore et encore de belles photos, il mérite bien son nom du « bout du monde » la vie n’est pas assez longue pour faire tout ce dont nous avons envie…Allez on attend le prochain reportage je sais que tu en as pleins « tes poches »Bises

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      18 janvier 2016 à 9:55

      Merci Marc, oui tu as raison j’en ai encore plein »mes poches » mais aussi des projets de voyage plein la tête…je n’aurai pas assez d’une vie!

      J'aime

    KurO' a dit:
    28 janvier 2016 à 1:47

    Quelle aventure ! On sent en effet que le manque de temps sur place te ronge. Et les clichés nous laissent sur notre faim, encore ! encore ! Le phare sous la grêle c’est dantesque et tu as bien fait de la faire. Tu l’aurais regretté un bon moment sinon.

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      28 janvier 2016 à 4:11

      oui il faut braver les dangers (raisonnablement) pour n’avoir aucun regret…;)

      J'aime

    On met les voiles a dit:
    24 mars 2016 à 9:50

    Promis on a quasi pas rigolé pour la photo ou tu es équipée grand froid. On en a une comme ça aussi pour le Quebec 😉 C’est une destination qui nous attire beaucoup beaucoup et en te lisant on a encore plus envie d’y aller. Super article 🙂

    Aimé par 1 personne

      isabelleveronese a répondu:
      24 mars 2016 à 12:12

      Merci pour votre commentaire, ça fait plaisir…et merci de ne pas vous moquer de l’équipement ! solidarité voyageurs oblige !! 😉 Oui si vous pouvez, allez y je suis certaine que cette destination vous plaira..au plaisir de vos prochains articles 🙂

      Aimé par 1 personne

        On met les voiles a dit:
        24 mars 2016 à 1:20

        Nous! On ne se moque jamais 😉 Ushuaia… Un jour tu nous verras 😉 A très bientôt 🙂

        Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s