C’est en septembre 2021 que je mets le cap au sud, direction le pays Cathare.
Mais le pays Cathare, c’est quoi ? Une région du sud-ouest de la France, là où s’est déroulé en plein moyen-âge un épisode sanglant de notre histoire. Et c’est dans le département de l’Aude que l’on retrouve une concentration des témoignages de cette période, entre abbayes, châteaux et villages médiévaux.

Vous pourrez voir sur la carte ci-dessous les principaux sites du pays Cathare, que je vous ferai découvrir au fur et à mesure de mes envies. Aujourd’hui je vous emmène visiter les châteaux de Peyrerpetuse et Queribus (entouré en rouge sur la carte).

Juste un peu d’histoire..

D’abord le catharisme, quesaco ? d’un côté vous avez Rome et la papauté, et de l’autre un mouvement religieux qui se démarque de l’église catholique et prône une croyance beaucoup plus stricte, détachée du monde terrestre. Très vite Rome considère ces hommes comme des hérétiques et, s’appuyant alors sur les seigneurs qui régissent la région , elle organise une croisade (« la croisade contre les albigeois ») pour anéantir ce mouvement. Cette croisade sanglante va ravager le sud-ouest pendant des dizaines d’années (de 1208 à 1229 ) !

 

C’est pendant ces batailles qu’entrent en jeu les fameux « châteaux Cathares ». Une dénomination un peu abusive, car en fait ces châteaux ont été construits avant l’apparition des Cathares, au Xème siècle.
Les cathares ont ensuite profité de leurs situations stratégiques. Ils les ont aménagés et fortifiés pour en faire leurs lieux de replis et leurs forteresses défensives.
Ces châteaux deviennent ensuite des forteresses royales sur l’épine dorsale montagneuse qui dessinait la frontière naturelle entre la France et le royaume d’Aragon. Position stratégique en hauteur qui permettait de voir arriver l’assaillant.

Ce n’est pas pour rien que ces châteaux sont aussi appelés citadelles du vertige, tellement ils sont construits à pic des sommets rocheux, comme un prolongement naturel de la montagne !

Tous ces châteaux portent aujourd’hui les stigmates de ces différentes époques et au delà des plans, audio-guides et autres cours d’histoire, laissons libre cours à notre imagination et promenons nous dans ces ruines qui ont défié le temps, admirons les vues panoramiques et vertigineuses qu’elles nous offrent.

Et d’abord Peyrepertuse, un incontournable du Pays Cathare. Il nous offre un panorama absolument grandiose, à 360°, sur le massif des corbières jusqu’à la mer méditerranée. Comme un vaisseau de pierre, il épouse parfaitement la forme de la crête calcaire sur laquelle il est bâtit à 800m d’altitude. C’est Louis IX qui fera de ce château une impressionnante forteresse royale à partir de ce qui n’était qu’un modeste château seigneurial. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Peyrepertuse, c’est ici

 

 

Et maintenant , le château de Queribus. A plus de 700m d’altitude, la forteresse se dresse fièrement et embrasse une vue vertigineuse à 360°. Constitué de 3 enceintes étagées, Queribus est un enchevêtrement d’éléments du moyen-âge et de renaissance, preuve de ses réadaptations multiples au fil de l’histoire. Il fût l’un des derniers refuge des résistants Cathares avant de tomber aux mains du roi de France Saint Louis. Pour les passionnés d’histoire c’est ici

Voilà pour ce premier article sur le pays Cathare (même si on peut y inclure les articles précédents village médiéval de Mirepoix et l‘abbaye de Fontfroide)


Infos pratiques:

=> soyez équipés de bonnes chaussures car les chemins d’accès à ces châteaux sont très rocailleux et relativement pentus.

=> Les parkings sont gratuits: pour Peyrepertuse compter ensuite environ 15 à 20 mn de marche, et pour Queribus environ 10mn sur un chemin un peu moins escarpé.

=> les châteaux sont ouverts 7/7 toute l’année, vérifier les horaires sur internet. Entrée payante

=> les accès peuvent être fermés en cas de vents forts ou violents orages

=> je vous conseille de télécharger l’application très bien faite « pays cathare, le guide »

=> pour préparer vos visites, toutes les infos pratiques en cliquant sur Peyrepertuse et Queribus

=> hébergement: je vous conseille de ne pas faire Peyrepertuse et Queribus dans la même journée, mais plutôt de poser vos valises dans le charmant village de Cucugnan (et son célèbre curé) et de profiter aussi d’autres sites intéressants à proximité parmi lesquels:

  • les gorges de Galamus, détails ici : impressionnantes gorges creusées par l’Agly sur 5km entre  Cubières-sur-Cinoble au nord dans l’Aude, et Saint-Paul-de-Fenouillet au sud dans les Pyrénées-Orientales . Ne manquez surtout pas d’aller voir L’Ermitage de Saint-Antoine de Galamus, un ermitage construit dans une cavité naturelle de la falaise. Un sentier, qui traverse des placettes reliées entre elles par des escaliers, vous mènera à la grotte chapelle, premier refuge des ermites dès le Moyen-âge,
  • le château d’Aguilar: château que je n’ai pas pu visiter à cause d’un violent orage, mais qui ne manque pas d’intérêt d’après les informations internet ici. Lui aussi après avoir été lieu de rassemblement des Cathares est devenu forteresse royale pour défendre la frontière franco-aragonaise.
  • et ne manquez pas de flâner dans le jolie village de Cucugnan, d’aller visiter la petite église pour y découvrir une des rares représentations de la Vierge enceinte, d’aller écouter dans le petit théâtre Achille Mir la nouvelle d’Alphonse Daudet (le curé de Cucugnan).
  • ma bonne adresse pour l’hébergement et la restauration ? : l’Auberge de Cucugnan. Excellent rapport/qualité prix, Parking réservé à proximité, cuisine traditionnelle, et accueil très sympathique.

    Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Et vous, connaissez vous cette région, connaissiez-vous les « Cathares  » ? n’hésitez pas à commenter, partager vos expériences, c’est le but de ce blog et vos commentaires sont enrichissants et font toujours très plaisirs. A bientôt !